Nous allons vous expliquer dans cet article les deux types de culture les plus répendues de reishi: la culture traditionnelle et la culture moderne. Nous exposerons également comment ces deux dernières influent sur la qualité du produit final.

La culture traditionnelle de reishi. Culture sur bois enterré

La culture traditionnelle de reishi est réalisée en introduisant une graine de reishi dans des trous fais dans le tronc du bois.

Ce tronc est ensuite enterré dans le sol. Le champignon sort alors à la surface comme vous pouvez l’observer sur la photo ci-dessous.

Nous pourrions penser que cette méthode est très naturelle et que pour cette raison, le reishi produit sera de meilleure qualité. Ce n’est pas tout à fait correct. Nous vous l’expliquons ci-dessous:

Une fois enterré, le tronc contenant le mycélium de Ganoderma lucium, le champignon va commencer à grandir à l’intérieur du bois et l’envahir. Grandissant parfaitement entre les pores de la terre, cela ne suppose aucune limitation pour lui. Il sortira donc à l’extérieur où il trouvera les nutriments.

Si le terrain est propre, le champignon abosrbera les minéraux propres, ce qui ets très positif. Néanmoins, si le terrain n’est pas tout à fait propre, le champignon absorberá des substances non désirées. Ces dernières seront alors concentrées dans le reishi. Malheureusement, la terre et l’eau de nombreux endroits de Chine, où est cultivé le reishi, est contaminée de métal comme le plomb ou le cadmium.

Reishi de culture traditionnelle: sur tronc enterré

D’autre part, en imaginant que le terrain est immaculé, le mycélium de Ganodema lucidum captera les nutriments présents dans le sol. Les premières récoltes seront alors très riches en microélements. Les recortes postérieures, elles, épuiseront les ressources du sol. Pour cette raison, chaque récolte concentrera un taux de minéraux et nutriments de plus en plus pauvre.

Ainsi, un reishi cultivé de manière tarditionnelle aura beaucoup plus de nutriments la première année que la seconde et aisni successivement. En fonction de l’année de résolte, le consommateur disposera d’un reishi de qualité nutricionnelle plus ou moins importante. Les propriétés du reishi varieront.

En résumé:  un reishi de culture traditionnelle ne pourra pas garantir des caractéristiques nutrocionelles constantes cahque année. De plus, si le sol n’est pas propre, il est plus que probable que le champignon soit contaminé.

Culture moderne du reishi: culture en sac étanche

Une culture moderne de reishi se réalise à l’intérieur de sacs individuels placés sur des étagères et/ou appilés comme nous le voyons sur la photo ci-dessous.

Les sacs sont remplis d’aliments et le champignon est introduit à l’intérieur. Lorsque l’aliment est complètement envahi de mycélium, le champignon produit alors le reishi qui peut être récolté.

Une fois que le sac a produit ses champignon, un nouveau sac est placé dans l’étagère. Un cycle Nouveau commence alors.

La qualité du produit d’une culture moderne sera définie par:

  1. Les aliments fournis au champignons à l’intérieur du sac. Ces derniers sont différents pour chaque cultivateur et presque toujours un secret propre à chaque entreprise.
  2. La souche du champignon cultivé. Certaines souches contienent plus de composés bioactifs que d’autres.
  3. Les conditions à l’intérieur de l’entrepôt: température, illumination, humidité…

Le champignon se nourrit toujours des mêmes aliments et est soumis aux mêmes conditions stables et contrôlées de l’entrepôt. Grâce à cela, la composition du champignon est très stable et ses propriétés vont être constantes d’une année sur l’autre.

Pour toutes ces raisons,  un reishi de culture moderne, en sacs étanches, aura toujours une composition beaucoup plus constante qu’une autre culture réalisée de forme plus traditionnelle.

Seule une culture moderne en sac, comme celle des champignons de MundoReishi, sera la seule à pouvoir garantir la compositition et les propriétés constantes du reishi. Si le produit fonctionne pour vous aujoud’hui, il fonctionnera de la même manière demain!